Huawei, un nouveau système d’exploitation pour faire face

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Annoncé lundi dernier, Huawei s’est vu retirer sa licence Android et blacklister par Google. Conséquence, une privation progressive de tous les services Google – qui représentent une partie essentielle du système d’exploitation – pour ces futures téléphones. Un coup dur pour la firme Chinoise, qui avait senti le vent venir et avait sous le coude un “plan B”.

Plus de services Google… plus de Play Store

Si vous êtes utilisateur Android, et si vous posséder en plus de ça un mobile Huawei, vous connaissez forcément le Play Store, le magasin d’applications pré-installé sur les téléphones Android et développé par Google.

Même si pour les utilisateurs finaux l’expérience est assez transparente, c’est une autre paire de manches pour les développeurs. En effet, beaucoup d’applications mobiles utilisent les services du Play Store dans plusieurs cas, notamment pour la localisation, l’accès aux APIs, etc.

Les conséquences pour les développeurs, et in-fine pour les clients de ceux-ci, sera les coûts engendrés supplémentaires, pour adapter leur application au nouveau système d’exploitation que Huawei souhaite déployer d’ici 2020. Plusieurs pistes sont envisagées pour remplacer le magasin d’applications Google.

La première, qui existe déjà, serait de la remplacer par l’AppGallery. le store maison de Huawei. Aujourd’hui il revendique 50 millions d’utilisateurs, essentiellement en Chine, mais la société serait en train de négocier avec plusieurs développeurs, afin de les inciter à publier leurs applications sur le store. Dans le même temps, des pourparler seraient ouverts avec des opérateurs européens, pour qu’ils préinstalle l’AppGalery directement sur les smartphones vendus.

Une seconde solution serait d’intégrer le store Portugais Aptoide. Avec déjà un million d’applications et 250 millions d’utilisateurs, cela se révèlerait une solution intéressante pour le constructeur Chinois.

Reste à voir la modalité d’intégration de ce nouveau store dans l’OS – Operating System – de Huawei.

Un nouvel OS mort né ?

Huawei n’est pas le premier a vouloir développer un nouveau système d’exploitation pour ses terminaux. Microsoft avec Windows Phone, Amazon avec Fire OS, Samsung avec Tizen, BlackBerry avec BB10, sont autant d’exemples qui nous montre qu’il est dur de trouver sa place aux côtés d’Android et iOS.

Ce petit nouveau dans la famille des systèmes d’exploitations devrait être basé sur le projet Open-Source d’Android (AOSP – Android Open Source Project). L’avantage de partir du projet Open Source Android serait que le coût d’adaptation des applications pourrait être assez réduit pour qu’elles puissent fonctionner sous ce nouveau système. Mais faut-il encore trouver un ratio coût/bénéfice intéressant pour les développeurs.

La seule ombre au tableau, c’est que Huawei n’ayant plus de licence Android, ils ne pourront plus bénéficier en avance des mises à jour de sécurité distribuées par Google, et ne pourront donc les implémenter dans leur système qu’une fois publier dans le projet Open Source.

Quel sort pour les applications des firmes américaines ?

Pensons à nos applications favorites : Facebook, Snapchat, Instagram, Twitter. Toutes ces applications éditées par des sociétés Américaines ne pourront surement pas publier sur ce nouveau store. Les futurs possesseurs d’un mobile Huawei devront donc peut être apprendre à s’en passer et cela pourrait avoir tout de même un impact fort sur les ventes de Huawei, si la position américaine n’évolue pas dans le bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *